William Cheung

Le 22 novembre 1998, Sigung William Cheung fut introduit au Hall of Fame de Blitz en recevant le prix “ du dévouement pour le développement des arts martiaux ". Il est surnommé the masters'master (le maître des maîtres), et était considéré par Bruce Lee comme le “guerrier ultime”. William Cheuk Hing Cheung est l'unique héritier du système Wing Chun Kung Fu Traditionnel et a été la personne responsable de la venue de Bruce Lee dans le monde des arts martiaux.

A l'age de 10 ans, Cheung commença son apprentissage du Wing Chun Kung Fu sous la direction de Yip Man. De 1954 à 1958, il fut un élève à plein temps de Yip Man puisqu'il vécut chez son maître pendant tout ce temps là. Et c'est à cette période qu'il hérita entièrement du système Wing Chun Kung Fu Traditionnel.

Entre 1957 et 1958, Cheung gagna tous les tournois de kung fu de Hong Kong, battant des adversaires qui avaient beaucoup plus d'expérience que lui. En 1954, Il présenta Bruce Lee à Yip Man, et devint son entraîneur. Durant 4 ans et demi Cheung et Bruce Lee devinrent très proches et Cheung lui enseigna la plupart des techniques qu'il utilisera plus tard lors de compétitions et aussi dans ses films.

En 1959, après avoir terminé sa formation, Cheung partit pour l'Australie pour poursuivre ses études.

Il commença à enseigner professionnellement en 1973 à Melbourne et devint en 1976 le Président de la Fédération Australienne de Kung Fu.

De 1978 à 1980, Cheung fut engagé comme instructeur en chef pour la 7eme flotte navale américaine basée à Yukosuka, au Japon. Il était en charge de la préparation physique et mentale des marines dans les combats rapprochés à mains nues.

Depuis 1979, Cheung et certains de ses instructeurs conduisent des programmes spécifiques pour les forces de l'ordre et groupes d'intervention aux Etats Unis (navy seals, FBI, CIA, etc…) et dans d'autres pays.

En 1984, à l'université d'Harvard à Boston (USA), il établit le record du monde du nombre de coups de poings donné à la seconde: 8.3 coups de poings à la seconde.

Comme le disent les magazines spécialisés, il fait partie des dernières légendes vivantes des arts martiaux.