Origine

L'origine du Wing Chun Kung Fu se situe pendant la période de répression de la dynastie Ching, il y a plus de 250 ans. A cette période, 90% de la population qui était des hans, était dirigée par une minorité, les mandchous. Ils instaurèrent des lois très injustes pour les hans, par exemple, dès le plus jeune âge, une fille han devait avoir les pieds bandés pour être totalement dépendante de sa famille ou de son mari lorsqu'elle serait adulte. Ils n'avaient pas le droit d'accéder à des postes gouvernementaux. Les mandchous créèrent de lours impôts destinés aux hans. ils n'avaient pas le droit de s'entraîner au Kung Fu, cependant le gouvernement mandchous adopta la culture han. Par ce fait, ils respectaient le Temple Shaolin comme sanctuaire bouddhiste.

Lorsque toutes les armes furent hors la loi, les hans commencèrent à s'entraîner secrètement dans le Temple Shaolin. Le Temple devint par conséquent un endroit secret où les gens s'entraînaient aux styles classiques de kung fu qui demandaient une vingtaine d'années avant de les maîtriser.

Pour développer une nouvelle forme, qui prendrait moins de temps à maîtriser, cinq grands maîtres se réunirent pour faire le point de leur art respectif. En choisissant les meilleures techniques de ces styles, ils développèrent un système qui pouvait être maîtrisé en 5 ans. Cependant, avant de pouvoir mettre en pratique ce nouveau système, le Temple fut pillé et incendié par les Mandchous.

Ng Mui, une none, fut la seule rescapée des 5 grands maîtres. Elle transmit son savoir à une jeune orpheline, Wing Chun. Ce nom signifie: "espoir pour le futur". Par la suite, Wing Chun transmit son art à son mari. Au fil des ans, ce style fut connu sous le nom de Wing Chun et fut transmis à des élèves soigneusement sélectionnés.